L’élevage

26 mai 2011
24 à 36 mois

24 à 36 mois

Au bout de trois ans d’élevage, l’huître atteint sa taille de commercialisation. Le moment est venu de la « finition » : les huîtres sont entreposées dans des bassins d’eau de mer, puis lavées et triées. On leur attribue alors un numéro, de 0 à 6, selon leur calibre, avant de les ranger à plat, valves creuses en dessous, dans des paniers scellés.

26 mai 2011
14 à 24 mois

14 à 24 mois

L’élevage se poursuit : les poches sont régulièrement vidées, les huîtres calibrées, puis remises en poches en fonction de leur taille. C’est cette longue période d’élevage qui va donner à l’huître son caractère gustatif particulier, sa typicité. Comme pour les vins, on peut parler de terroir.

26 mai 2011
6 à 14 mois

6 à 14 mois

Grâce à la richesse nutritive des eaux côtières, les huîtres croissent rapidement : elles doublent de volume la première année. Installées sur l’estran, la partie de la côte recouverte chaque jour par les marées, elles acquièrent vigueur et caractère.

23 mai 2011
0 à 6 mois

0 à 6 mois

Les larves d’huître, sont « captées » en mer sur des supports appelés collecteurs ou élevées dans des centres d’élevage, les écloseries. On les désigne alors sous le nom de naissain. Âgés d’environ six mois, les naissains, d’une taille de 2 à 4 cm, arrivent sur la côte normande et sont installés sur le littoral, dans des poches posées sur des tables métalliques.