Diététique

Diététique

Contenant moins de 5% de matières grasses, l'huître est peu calorique, riche en protéines, vitamines et oligo-éléments, c'est un mets savoureux et subtil à déguster nature ou cuisinée.

Tout d’abord, l’huître est naturellement riche en vitamines. Sa teneur en vitamine C est même exceptionnelle pour le règne animal. L’huître contient plus de vitamines (toutes vitamines confondues) que le poisson qui, lui-même, en offre plus que la viande.

On considère qu’au niveau protéique, une dizaine d’huîtres équivaut à un steak de 100 grammes. L’huître abonde en protéines de bonne qualité, pour peu de calories (- de 5%) et de matière grasse. (2 à 3 % uniquement).

Connue pour sa teneur importante en zinc et en iode, elle est généreuse en sélénium (aux vertus anti-oxydantes), en manganèse et en acide folique… Ce à quoi il faut ajouter le calcium, le magnésium, le potassium, le phosphore, le fluor et le cuivre ! 100 g d’huîtres (l’équivalent de 8 huîtres) contiennent autant de calcium qu’un produit laitier, et autant de magnésium qu’une tranche de pain complet. Il convient aussi de noter la présence de phosphore et de fer (des agents naturels antifatigues et antidépresseurs), de cuivre (qui renforce l’assimilation du fer et contribue à lutter contre les radicaux libres). En manger 100 g couvre nos besoins journaliers en zinc (protection du système immunitaire) et nous apporte deux fois plus de fer que la même quantité de viande.