Offrez-vous une escapade iodée avec l’huître de Normandie!

De tout temps, l’homme a consommé des huîtres qu’il ramassait sur les bancs naturels. Onn’est plus à déguster son 100 d’huîtres mais les ostréiculteurs doivent faire face à une demandetoujours plus importante (env. 150 000 tonnes/an). Les côtes normandes baignées par lesplus grandes marées d’Europe sont devenues la première région ostréicole de France. Stardes tables de fêtes, l’huître sait se faire apprécier tous les mois de l’année, pas seulementpendant les mois en « R ».Mais souvenez-vous qu’il a fallu 3 à 4 ans de travail pour une huître, avalée en 3 secondes !L’homme reste bien le premier prédateur de l’ huître!

Découvrez la suite de l’article sur www.cookissime.fr